Le JIEC – Journalistes d’Investigation sur l’Ecologie et le Climat

Depuis l’été 2018, Notre Affaire à Tous travaille avec un collectif de journalistes pour le climat, le JIEC – Journalistes d’Investigation sur l’Écologie et le Climat. Issu-es de cinq médias (Politis, Bastamag, La Revue Projet, Mediapart, Reporterre), ils et elles se sont rassemblé-es autour d’un objectif commun : dresser les portraits des témoins du changement climatique, à travers la France.

Pourquoi ? Sensibiliser le grand public au défi majeur de notre siècle : le combat pour la justice climatique et sociale. Ce combat pour un monde plus juste, protecteur de nos droits fondamentaux et respectueux du vivant ! Cette collaboration s’inscrit dans l’histoire de Notre affaire à tous, qui, depuis 2015, s’engage à accompagner les victimes du changement climatique et faire reconnaître l’obligation des pouvoirs publics de les protéger.

Nous ne sommes tou-tes pas également responsables face au changement climatique, et celui-ci ne nous affectent pas tou-tes de la même manière, suivant notre genre, notre origine, notre classe sociale, notre territoire… Cette réalité est aujourd’hui trop peu connue, trop peu dite.

Le 27 novembre 2018, le JIEC a publié conjointement une première série de portraits, qui a permis de mettre des visages sur des témoins de différents territoires, de la région parisienne à La Réunion, en passant par les vignobles du Sud Ouest, et le littoral Atlantique.

Nous avons poursuivi cette collaboration sans précédent, afin de faire entendre la voix de celles et ceux qui sont encore aujourd’hui inaudibles. Pour mettre des mots sur cette réalité, ce 18 avril, de nouveaux portraits voient le jour. Les journalistes ont étudié l’impact du changement climatique sur la santé, à travers l’explosion du nombre d’allergies (Reporterre) et de la réalité du stress post-traumatique causé par des catastrophes naturelles, de l’Aude à Saint-Martin (Politis). Ils sont allés à la rencontre de viciticulteur-rices (Bastamag) et d’éleveurs laitiers (Revue Projet), qui doivent sans cesse s’adapter à leurs milieux. Enfin, la jeunesse est mise en avant, car, inquiète de son avenir sur Terre, elle se mobilise, et ne laisse pas les destructeurs du climat lui voler son futur (Mediapart).

Le 4 juillet, le travail commun du JIEC s’est poursuivi, et a permis la publication commune d’une troisième série d’articles ! Les journalistes sont allé-es à la rencontre des scientifiques qui s’engagent pour le climat, et qui ont longtemps été trop peu entendu-es ! De différentes études dans diverses régions, et études sur le caractère liberticide de la transition écologique, à l’importance de concilier justice sociale, transition écologique et enjeux économiques, en passant par différentes initiatives de formations développées pour sensibiliser les étudiants à l’urgence de la situation. Ils et elles ont aussi investigué sur la prise de conscience des scientifiques sur leurs pratiques pour faire évoluer leurs métiers en cohérence avec un engagement écologiste. Enfin, les journalistes ont montré comment l‘anxiété d’étudiant-es peut mener à une recherche de créativité pour s’engager dans la lutte pour la justice climatique. Serait-ce la fin du désert ?

Depuis novembre 2018, la réalité de l’urgence climatique a gagné du terrain : plus de deux millions de citoyennes et citoyens ont apporté leur soutien à l’Affaire du Siècle. Les foules ont aussi pris d’assaut les rues de France pour dire ensemble : stop à la destruction du climat ! La convergence des mouvements et des générations s’est formée pour dire que nous n’avons pas le temps d’attendre et que la perpétuation des inégalités climatiques est une atteinte aux droits humains.

Pour créer une continuité dans notre collaboration, le JIEC a désormais un site commun ! Vous y trouverez les articles des journalistes, ainsi qu’un appel à témoignages. Pour contribuer à ce travail essentiel, nous recueillons, aussi, vos témoignages : En savoir plus.

Nous voulons faire de ce sujet l’enjeu principal guidant tous les autres, pour illustrer cette réalité encore occultée, bien que grandissante, des impacts du changement climatique. La génération climat se lève, nous l’accompagnons !

Pour Notre Affaire à Tous, c’est ensemble, grâce à l’action collective, que nous parviendrons à faire advenir la justice climatique et environnementale. Nous remercions le JIEC pour ce travail précieux et cette collaboration rare entre association et médias.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *