Une nouvelle équipe pour Notre Affaire à Tous

Dimanche 20 janvier 2019, le Conseil d’Administration de l’association Notre Affaire à Tous a acté le départ de la présidence de l’association de sa co-fondatrice Marie Toussaint. A l’été 2015 et suite à l’affaire Urgenda, Marie Toussaint, déjà militante d’un droit adapté à l’urgence environnementale au sein d’End Ecocide on Earth avec Valérie Cabanes, a réuni des militant-es écologistes et juristes, pour fonder Notre Affaire à Tous. Trois ans plus tard, l’association est devenue une référence en matière de justice climatique et environnementale. Elle part désormais mener ailleurs ces combats essentiels.

Clotilde Bato, membre du Conseil d’Administration de NAAT depuis l’assemblée générale de 2017, et déléguée générale de l’association SOL, a été choisie pour lui succéder de manière temporaire jusqu’à la prochaine Assemblée Générale de l’association, qui aura lieu cet été. Laetitia Liebert, ancienne directrice générale de Greenpeace au Moyen-Orient et de Sherpa, également administratrice de l’association, assurera le rôle de porte-parole sur l’Affaire du Siècle. Enfin, Valérie Cabanes, co-fondatrice de l’association, rejoint la présidence d’honneur aux côtés de Jean Jouzel.

L’ensemble des bénévoles, et des équipes de l’association se réjouissent et se félicitent de cette nouvelle équipe qui a pu se réunir et devenir opérationnelle rapidement et avec une détermination à porter l’association et ses combats sans faille !

Pour nos combats, nous lui devons beaucoup.

Nous souhaitons une belle continuation à celle qui a fondé et a insufflé tant de combats et de détermination à cette aventure collective qu’est Notre Affaire à Tous.

Marie Toussaint fut celle qui donna l’impulsion et la dynamique collective à une association ayant pour objet et outil le droit, afin de documenter et protéger les droits des plus exclu-es, premier-es victimes des changements climatiques, dont les non-humains : le vivant. Sous son impulsion, l’association s’est engagée, dans son plaidoyer et son action, pour le respect et l’extension des droits environnementaux et sociaux des citoyen-nes, et notamment les plus fragiles d’entre eux, qui sont aujourd’hui laissé-es seul-es face aux dégradations environnementales et climatiques.

A partir de 2018, nous avons accompagné à ses côtés la famille plaignante française du People’s Climate Case, et monté le collectif des journalistes pour le climat, travaillant sur la recherche et la documentation des « victimes » du changement climatique en France.

De ‘victimes’ du changement climatique, nous devions en venir à l’établissement de nouvelles responsabilités pour les pollueurs et ceux qui les y autorisent. En octobre dernier, nous réunissions 4 associations et 13 collectivités autour de l’action des territoires qui se défendent, avec une première interpellation de Total S.A. pour son plan de vigilance défaillant.

Le concept d’écocide, qu’elle a défendu avec force depuis des années aux côtés de Valérie Cabanes, est aujourd’hui et grâce à leur travail acharné entré dans le débat public, tout comme les droits de la nature. Cela nous aidera à l’avenir pour porter leur inscription dans la loi. C’est d’ailleurs, là aussi sous son impulsion, que nous menons campagne pour l’inscription du climat et des limites planétaires dans la Constitution.

Enfin, Marie fut celle qui, la première, vit dans la victoire de Urgenda et l’éclosion du mouvement pour la justice climatique dans le monde une opportunité d’agir en France. Elle a longuement sensibilisé, motivé, réuni et fédéré, afin de permettre le lancement de l’Affaire du siècle.

Pour ce que nous sommes, nous lui devons beaucoup.

Au delà de ces combats, qu’elle a transmis à l’association et que nous restons déterminé-es à porter, Notre Affaire à Tous est devenue, sous son impulsion, une famille unique et une aventure incroyable.

Une famille unique, car Notre Affaire à Tous, c’est d’abord une association de juristes, magistrat-es, avocat-es, convaincu-es de l’intérêt du droit pour nous protéger, et protéger notre planète. Une famille unique aussi, car Notre Affaire à Tous est devenue, petit à petit, une association où beaucoup de jeunes femmes se sont retrouvées portées par la détermination et la ‘radicalité tranquille’ de cette porte-parole qui représenta si justement nos combats.

Parti-es de neuf membres fondateurs, nous sommes aujourd’hui plus de 300 adhérent-es, sympathisantes, militant-es qui nous sommes formé-es au travail collectif, à la vision stratégique, au droit et à ce que celui-ci pouvait apporter à notre protection, et celle de la nature.

Ensemble, nous sommes une force immense

Enfin, une grande part de notre identité tient sans doute à la différence engagée dans nos combats au sein du ‘mouvement climat’. Pour l’ensemble de nos actions, nous avons engagé des partenariats avec d’autres collectifs et associations, et avons construit ensemble des ponts entre ces différents mondes qui ne se parlaient que trop peu. La force de ce mouvement, c’est ce dialogue, entre scientifiques et juristes, journalistes et chercheurs, militant-es et citoyen-nes.

Emplis de fierté, d’expérience passée aux côtés de celle qui porta tous ces combats et nous les enseigna, nous sommes déterminé-es à continuer – et ce sera non sans difficulté ! – à nous battre pour ce que nous croyons fermement être juste, et le monde de demain.

Encore une fois, toute l’équipe de Notre Affaire à Tous se réunit pour lui souhaiter le meilleur à venir, et sommes convaincu-es qu’elle continuera avec la même force à porter les combats qui nous animent dans d’autres arènes. Merci !

Contacter la présidente de l’association, Clotilde Bato :

presidence@notreaffaireatous.org  

Contacter la porte-parole pour l’Affaire du Siècle, Laetitia Liebert :

laetitia.liebert@notreaffaireatous.org

Contacter l’association, via sa coordinatrice, Marie Pochon :

marie@notreaffaireatous.org , 06 52 26 19 41

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *