Lutte contre le réchauffement : onze familles attaquent l’UE en justice LE MONDE (FR) 24/05/2018

LE MONDE (FR) 24/05/2018

Après avoir dressé le portrait de Maurice Feschet, Simon Roger a insisté sur le caractère inédit de cette action climatique collective engagée auprès du Tribunal de justice de l’Union européenne, une première en Europe puisque « jusqu’à présent, seuls des entreprises ou des Etats ont été l’objet de contentieux, mais jamais un groupement de pays »  

Ces familles jugent les objectifs de réduction des émissions de GES d’au moins 40% par rapport à 1990 insuffisants pour garantir leurs droits fondamentaux et respecter l’accord de Paris sur le climat. Elles demandent par ailleurs l’annulation de trois panels législatifs en cours de publication (le premier concernant les quotas d’émission de CO2, le second les activités non couvertes par le marché carbone, et le troisième le secteur forestier des Vingt-Huit).

Que ce soit en Allemagne, au Portugal, en Roumanie ou au Kenya, les familles sont d’ors et déjà touchées par le changement climatique et illustrent à elles seules la dimension planétaire du dérèglement. L’association Notre Affaire à tous militant pour la justice climatique a mené l’action du 24 mai en France avec le soutien de Climate Action Network, GreenPeace, Care International ou encore Friends of the Earth. Sa présidente Marie Toussaint a été claire « L’UE a une obligation de protéger les droits humains à travers le monde ». Il est à noter le rôle de quelques juristes européens dont Roda Verheyen, qui ont rédigé la plaidoirie d’une centaine de pages.

Lire en ligne l’article intégral

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *