L’humain est un prédateur pour la planète, Tribune dans Libération

La destruction de notre planète est une politique de prédation sociale : en détournant le regard face au réchauffement climatique, nos dirigeants s’enferment dans une attitude méprisante, coupable et dangereuse. Retrouvez ici l’intégralité de la tribune, de Marie Toussaint, Présidente de Notre affaire à tous.

Quelles suites pour le #RecoursClimatCitoyen ?

Accompagnatrice du Recours Climat Citoyen porté par 10 familles contre les législateurs européen depuis son dépôt le 24 mai dernier, Notre Affaire à Tous était représentée les 3 et 4 juillet dernier au workshop organisé par le Climate Action Network sur les recours en justice en matière climatique, à Bruxelles. Ce fut l’occasion pour l’ensemble En savoir plus surQuelles suites pour le #RecoursClimatCitoyen ?[…]

Climat dans la constitution : notre proposition idéale

Depuis le lancement de notre campagne Faire de la France le pays leader du climat, nous n’avons eu de cesse de porter nos cinq revendications auprès du grand public et des décideurs-ses. Nous avons ainsi transmis, conjointement avec d’autres organisations et expert-es, notre proposition de rédaction en vue de la réforme constitutionnelle au Président de la République et à plusieurs membres du gouvernement. À l’heure où nous prenons connaissance de la formulation proposée par l’exécutif, nous jugeons utile de communiquer sur le contenu de notre proposition.

[…]

Climat dans la Constitution, point d’étape après discussion de l’article 1er à l’Assemblée nationale

Le 10 juillet dernier a commencé à l’Assemblée Nationale la discussion publique du projet de loi constitutionnelle « pour une démocratie plus représentative, responsable et efficace ». Peut être grâce à la première revendication de notre campagne, ou grâce au travail sans relâche de nombreuses associations et citoyen.ne.s sur la question, les débats ont notamment En savoir plus surClimat dans la Constitution, point d’étape après discussion de l’article 1er à l’Assemblée nationale[…]

En vidéo Brut : Reconnaître les écocides et les limites planétaires

Le 6 juillet dernier, Brut revenait, avec Valérie Cabanes, sur la reconnaissance des écocides et la prévention/pénalisation des crimes contre l’environnement. Parce que « Ceux qui commettent ce crime détruisent les conditions vitales pour tous ».

Climat dans la Constitution: il est temps de rendre justice

L’Europe et nos sociétés se brisent sur la question migratoire, vouée à occuper plus d’espace dans les débats politique et médiatique que la dégradation massive et certainement irréversible des conditions de vie sur notre planète. Pourtant, s’il n’y a pas à proprement parler de « crise migratoire » aujourd’hui, cette dégradation de notre environnement et de la En savoir plus surClimat dans la Constitution: il est temps de rendre justice[…]

Ma France championne du monde de la justice climatique et environnementale, sur France info

Le mercredi 27 juin 2018, la Présidente de Notre affaire à tous, Marie Toussaint, évoquait nos combats pour faire de la France la championne du monde de la justice climatique et environnementale au micro d’Olivier De Lagarde, sur France info Retrouvez et partagez l’émission ici.

Réforme constitutionnelle : des amendements audacieux pour donner des droits à la nature

Communiqué de presse, le 11 juillet 2018 Alors que sont entamés les débats en séance plénière de l’Assemblée nationale sur la réforme constitutionnelle, l’association Notre Affaire à Tous se réjouit et apporte son soutien à plusieurs amendements indispensables pour doter la France d’une réelle Constitution écologique. Notamment, les amendements portant reconnaissance et pénalisation de l’écocide, En savoir plus surRéforme constitutionnelle : des amendements audacieux pour donner des droits à la nature[…]

Pour une Constitution vraiment écologique

Le 20 juin dernier, Nicolas Hulot a annoncé, que dans le cadre de la réforme constitutionnelle souhaitée par Emmanuel Macron, et après débat et réflexion autour d’une réécriture de l’Article 1erde la Constitution qui définit les principes fondamentaux de la République, le gouvernement se disait prêt à y inscrire l’obligation d’agir contre les changements climatiques et En savoir plus surPour une Constitution vraiment écologique[…]