mai 23, 2018

APPEL A TEMOINS : LE CLIMAT FACE À NOS DROITS

Le Government Accountability Office des États-Unis prévoient que les catastrophes liées au changement climatique pourraient coûter jusqu’à 35 milliards de dollars par an d’ici 2050 ; elles ont déjà coûté jusque 6 milliards pour les seules France et Allemagne en 2016 selon le réassureur allemand Munich Re.

La production de vin diminue, la récolte intervient désormais 15 à 20 jours plus tôt qu’auparavant. Avec les inondations et feux de forêts, l’érosion côtière ou les ouragans… nombre de nos droits sont aujourd’hui bafoués du fait du changement climatique. Les familles, comme celle de Maurice Feschet, ayant assigné en justice l’Union européenne l’ont montré ; elles savent qu’elles sont plus nombreuses encore à pâtir du dérèglement du climat, comme par exemple les habitant.e.s de Soulac-sur-mer dont les logements disparaissent dans l’océan…

Sans parler de la pollution, dont les effets sont accrus par un effet cocktail entre pollution aux particules fines, pollutions industrielles et changement de la composition de l’atmosphère et du climat, provoquent asthme, allergies, trachéites ou conjonctivites… et est responsable de 500 000 morts prématurées en Europe. L’ANSES a enfin prouvé l’augmentation majeure des risques professionnels du fait du réchauffement du climat.

Les plus pauvres et les plus vulnérables sont les premiers touchés : selon un rapport de l’OMS de 2014, 48 000 enfants de moins de 15 ans mourront à cause de diarrhées et 7,5 millions seront sujets à la famine du fait du changement climatique. Selon le rapport 2016 de la Banque mondiale “Shock waves”, même avec une trajectoire d’une augmentation de seulement 2°C à horizon 2100, nous pourrions compter 120 millions de pauvres de plus en 2030. 60 millions d’africains sub-sahariens vont devoir quitter leurs terres d’ici à trois ans et 250 millions de personnes d’ici à 2050, tandis que nombre des personnes déjà venues chercher refuge sur notre territoire fuyaient les conséquences du réchauffement climatique.

Le réchauffement climatique est également l’une des causes majeures de la disparition de 80% des insectes en Europe et de 60% des espèces animales vivant sur Terre… Des catastrophes naturelles à la destruction lente mais continue de notre environnement du fait du réchauffement climatique : il est temps de se réunir pour mieux agir !

 

Notre affaire à tous lance un appel à témoignages aux victimes et associations de victimes françaises du changement climatique, ainsi qu’aux associations de protection de l’environnement naturel et des espèces animales qui observent chaque jour leur mise en danger du fait du réchauffement climatique.

powered by Typeform