Le rapport “Un Climat d’inégalités”

Nous publions notre rapport “Un climat d’inégalités : Les impacts inégaux du dérèglement climatique en France”, pour mettre en lumière un phénomène encore trop peu documenté : les inégalités climatiques sur le territoire français. Au cœur du rapport, quatorze citoyen·ne·s témoignent des impacts directs du dérèglement climatique sur leurs conditions de vie quotidienne. Nous partons d’un constat simple : 5 ans après la signature de l’Accord de Paris, les actions ambitieuses en matière climatique se font toujours attendre et l’accélération du changement climatique pèse de manière inégale sur la population française.

Nous montrons les conséquences désastreuses de ce retard. Montées des eaux, sécheresses, canicules, maladies, virus, cyclones, insécurité alimentaire, manque d’accès à l’eau : les populations les plus précaires sont les premières touchées par les conséquences du dérèglement climatique, alors même qu’elles en sont les moins responsables.

Notre rapport document et analyse : les populations les plus vulnérables face au dérèglement climatique, les territoires les plus touchés, les répercussions sociales et les secteurs économiques menacés.

Combattre les inégalités, c’est préserver nos droits fondamentaux

De 1999 à 2018, la France a été le 15ème pays le plus à risque face au dérèglement climatique à l’échelle mondiale et six Français·e·s sur dix sont déjà concerné·e·s par les risques climatiques. Il existe une triple peine. Alors que les plus pauvres ont une plus faible empreinte carbone, ils souffrent plus des conséquences : plus exposés aux risques climatiques, ils ont également moins de moyens pour y faire face et sont disproportionnellement impactés par la fiscalité environnementale.

Ce rapport paraît cinq ans après l’Accord de Paris et deux ans après le lancement de l’Affaire du Siècle et de la mobilisation des gilets jaunes. Les citoyen·ne·s payent le prix de l’inaction climatique et les inégalités se creusent. Aujourd’hui, notre combat va au-delà des tribunaux. Après ces années critiques de défaillances climatiques, la réalité des inégalités climatiques et l’impératif de justice sociale doivent guider l’élaboration de politiques publiques pour permettre à toutes et tous de vivre dans une société de justice.