11 familles face à la politique climat de l’Union européenne

Elles ne sont pas coupables pourtant elles paient pour nous tous, voici le sort des ces 11 familles victimes du changement climatiques. Ils sont apiculteurs, producteurs de lavande, éleveurs bovins, ou même gérant de complexe hôtelier et font tou.te.s face aux effets du changement climatique. Elles ne sont pas toutes de la même région du monde et pourtant leur sort est similaire.

Elles subissent sans être protégées par ceux dont c’est la responsabilité. Elles sont tous victime de l’inaction, de la patience complaisante envers les pollueurs. L’action juridique est leur dernière initiative face à celles et ceux qui laissent polluer, détruire, changer le climat impunément. Elles mènent une action pour tou.te.s, car au-delà de leurs propres situations, ils.elles agissent pour l’ensemble des humains, les générations futures et le vivant.

Justice doit être faite.

Les familles plaignantes sont :

  • Des parents habitant les petites îles au large des côtes allemandes de la mer du Nord dont les opportunités de santé, de propriété et d’occupation (comme l’agriculture et les services touristiques) sont et seront affectées par l’élévation du niveau de la mer et les ondes de tempête ;
  • Les enfants et leurs parents vivant dans le Sud de la France et au le Sud du Portugal dont la santé, les biens et les opportunités professionnelles (comme l’agriculture) sont et seront affectés par les vagues de chaleur et la sécheresse ;
  • Les enfants et leurs parents vivant dans les Alpes italiennes dont les biens et les opportunités professionnelles (tels que les services touristiques) souffrent de l’absence de neige et de glace ;
  • Les enfants et leurs parents vivant dans les Carpates roumaines dont les moyens de subsistance et l’occupation traditionnelle (comme l’agriculture et l’élevage) sont et seront menacés par des températures plus élevées et le manque d’eau ;
  • Les enfants kenyans et leurs parents dont la santé et l’accès à l’éducation sont et seront mis en danger par les vagues de chaleur, les sécheresses et la désertification ;
  • L’Association suédoise des jeunes Sami, Saminourra, peuple dont l’occupation traditionnelle, l’élevage de rennes, est en risque du fait de la fonte des neiges.
  • Les petits-enfants, enfants et grands-parents vivant sur une île de l’archipel des Fidji, dont les biens, et l’occupation (agriculture et tourisme) sont et seront affectés par la multiplication et l’intensification des cyclones et la hausse des températures.  
  • La famille portugaise dont l’occupation (dans la plantation et la gestion des forêts) est et sera affectée par la hausse des températures, la multiplication et l’intensification des feux de forêts.
  • La famille d’apiculteurs Portugais dont l’occupation (apiculture) est menacée par la variabilité des températures affectant les abeilles.

Découvrir notre dossier de presse

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *